Modalités d'amélioration de la décentralisation pour le développement local

Instauration d'un débat national sur l'administration locale
Pour que la décentralisation puisse être véritablement au service du développement, il importe que la nation s'accorde des valeurs et se donne des repères dans l'administration de son territoire. En effet, la décentralisation et la déconcentration doivent œuvrer en synergie pour garantir la cohésion du territoire dans l'action de développement. La réflexion mérite donc d'être poursuivie, approfondie et élargie pour des solutions répondant davantage aux aspirations des populations tout en contribuant à la construction et à la consolidation de la cohésion sociale et de l'unité nationale.

L'information et participation des citoyens
Comment assurer une citoyenneté locale active et constructive ? Il apparaît nécessaire, à cet égard, de favoriser l'appropriation du concept de la décentralisation par les populations, une réelle connaissance, la compréhension et la prise de conscience des enjeux et des perspectives. Les stratégies de mise en œuvre doivent également être communiquées aux citoyens pour leur adhésion et leur participation individuelle et collective.

La Formation des élus locaux
La formation des élus locaux constitue une priorité absolue pour la réussite de la décentralisation. Ils doivent être davantage conscients de leurs responsabilités dans le développement local et aptes à les assumer.
Des sessions de formation financées par l'État et les associations des Collectivités territoriales ainsi que par les partenaires au développement peuvent contribuer à l'amélioration des performances des élus locaux. Il s'agit pour eux non seulement de maîtriser la gestion locale mais aussi et surtout d'être attentifs à l'environnement national et international, avec ses opportunités et ses évolutions.

La réalisation effective du transfert des compétences et les mesures d'accompagnement
Il est urgent de procéder à l'application des textes pour que les administrations de l'État transfèrent effectivement les compétences aux collectivités territoriales. Des séminaires ont déjà été organisés à cet effet pour sensibiliser les ministères. Les modalités de mise en œuvre du transfert sont définies sans ambiguïté.
Au demeurant, l'une des solutions à l'efficacité des collectivités demeure l'allocation de ressources budgétaires par l'État et la réalisation de ressources propres. Dans ce cadre, l'attention est souvent appelée sur la nécessité d'une répartition équitable des ressources, sans autres considérations que la recherche du développement.

La refonte du cadre territorial, notamment au niveau de la régionalisation
Réformer le cadre des collectivités pour répondre au besoin de développement local s'avère aujourd'hui primordial. Il conviendrait ainsi d'institutionnaliser le lien entre la décentralisation et l'aménagement du territoire. Dans cet ordre, la région devra s'inscrire dans une dynamique d'équipement et de développement par la prise en compte des ressources naturelles et des potentialités socio-économiques.

Institutionnalisation d'une fonction publique territoriale
La qualité, la continuité et l'efficacité du service public local commande la mise en place d'une fonction publique locale appropriée. Il s'agira d'assurer la sécurité juridique et sociale d'agents permanents, bénéficiaires d'une formation adéquate pour conduire le développement local. Il faut soustraire les agents des collectivités aux pressions, menaces et incertitudes politiques.
Aux côtés des élus, certes sous leur autorité mais dans le respect du droit, les agents doivent accomplir leurs missions avec professionnalisme. Le service public local doit être assuré, au bénéfice de l'ensemble des populations et des usagers, sur la base de la neutralité, de l'impartialité et de l'égalité. Le service public a vocation à être un moteur de la cohésion sociale en rassurant les citoyens par la pertinence et la qualité de ses interventions, dans le respect de la dignité humaine. Des filières ou centres de formation peuvent donc être créés pour les agents destinés aux collectivités décentralisées.

La promotion de la Coopération entre les collectivités
Des regroupements fonctionnels apparaissent indispensables pour la réalisation d'économies d'échelles et d'infrastructures de développement. Des jumelages peuvent également être institués afin de permettre à des Collectivités mieux dotées d'accompagner celles qui sont déshéritées dans leur développement.
En définitive, les modalités de la Coopération entre les Collectivités devront faire l'objet d'une étude associant, la tutelle et les collectivités à travers les élus locaux et les élites locales ainsi que les partenaires au développement.

Encouragement au partenariat extérieur
Au-delà de la Coopération inter collectivités au niveau national, la décentralisation facilite aussi les relations directes avec l'environnement international. Des actions de partenariat peuvent donc être entreprises pour ouvrir des opportunités de projets en vue du développement local. Il appartient à l'État de créer les conditions favorables à la recherche de ce partenariat à travers la stabilité nationale et l'entretien de liens d'amitié, de solidarité et de confiance avec l'extérieur.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site