Créer un site gratuitement Close

Fondements de la politique actuelle de la décentralisation

La politique actuelle de décentralisation est essentiellement fondée sur quatre principes :

1°) La communalisation totale du territoire national.


Les communes constituent le socle et la base du système institutionnel de la décentralisation. Elles ont en charge la réalisation des équipements de proximité.

2°) La création de trois nouveaux types de collectivités territoriales ayant chacune sa particularité, son rôle et ses missions : le Département, le District et la Région.


carte2 Les 56 Départements créés en 2001 et fonctionnels depuis 2002, constituent la colonne vertébrale du système institutionnel de la décentralisation. Ils ont pour rôle de poursuivre l'équipement rural, de compléter l'équipement urbain et de promouvoir le développement économique local. Il faut ajouter qu'en plus de leurs compétences propres, ils assument celles des communes dans les parties non encore communalisées de leur territoire.

 

 

Les deux Districts créés en 2001 (Abidjan) et 2002 (Yamoussoukro) ont un statut particulier avec un exécutif nommé directement (pour l'instant) par décret du Président de la République et ayant rang de Ministre. Les deux Districts ont des missions spécifiques :
- Le District d'Abidjan gère le Grand Abidjan, ville primatiale et macrocéphale, premier pôle urbain, démographique, économique, industriel et portuaire du pays, avec toutes les contraintes de gestion spatiale que cela implique. Ce District a donc en charge l'administration et la gestion du Grand Abidjan, composé abidjan2 d'une population hétéroclite de plus de 3 millions d'habitants, et constitué de 13 communes (dont les 10 de l'ex Ville d'Abidjan) et de 3 sous-préfectures périphériques (Anyama, Songon et Bingerville).

 

- Le District de Yamoussoukro doit gérer l'intégration harmonieuse dans l'espace, du transfert de la capitale politique et administrative Maison des Députés à Yamoussoukro. Ce transfert va nécessiter un nombre important de grandes opérations d'aménagement, d'équipement et de construction, engendrer un afflux massif de population et poser des problèmes de gestion urbaine. Le développement de cette capitale se situe par conséquent dans le Grand Yamoussoukro, qui va au delà du territoire communal et s'étend sur tout le département.

3°) L'extension des pouvoirs des collectivités territoriales par un transfert plus accentué de compétences de l'État à ces entités décentralisées.

4°) Le renforcement des capacités des collectivités territoriales par l'adoption et la mise en œuvre du statut des personnels des collectivités territoriales (loi n°2002-04 du 3 janvier 2002 portant statut du personnel des collectivités territoriales).

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site